Tout Un Fromage

Le blog de référence sur le Fromage


ACCUEIL - LE FROMAGE PASSE A LA CASSEROLE - HISTOIRE(S) DE FROMAGES - LE FROMAGE S’ÉTIQUETTE - CITATIONS AFFINEES - LES FROMAGES TOUT NUS - FROMAGE & VIDEO


11 mars 2008

4 sous pièce...

Maroilles

   Si la région est si verdoyante, c'est qu'il y pleut souvent et peut-être plus que de raison. Le sous-sol est argileux. En surface : des prairies, des bois et des bocages. C'est le Nord. C'est la Thiérache.

   Nous sommes au VIIème siècle et c'est là que niche le petit village de Maro Lalo, qui signifie "Grande clairière des Gaulois". A deux kilomètres de là se dresse une imposante abbaye. Les moines d'ici fabriquent le Craquegnon, fromage doux comme un agneau...
   Au Xème siècle, Enguerrand, évêque de Cambrais, suggère d'en prolonger l'affinage et, par la même occasion, d'en changer le nom et pourquoi pas par celui de cet ancien village si proche ?
Le Craquegnon devient Marolalo et plus tard Maroilles.
   Apprécié de tous (de Philippe Auguste en passant par Louis XI, Charles VI et François 1er), Henry IV n'hésite pas à se déplacer en personne quai de Bercy à Paris pour acheter son péché mignon. Il paie alors 4 sous pièce.

   Le Maroilles obtient l'AOC le 17 juillet 1955 et c'est le seul fromage du Nord à décrocher la précieuse appelation.
   Son aire de production, la Thiérache, est surnommée "la petite Normandie".
   Le Maroilles doit sa saveur puissante et grave à la flore des caves où il s'affine, de 2 à 5 semaines, selon le format. Une saveur qui, pour le gastronome Curnonsky, résonnait comme "le son du saxophone dans la symphonie des fromages."


Deux ou trois choses que je sais... du Maroilles
La fabrication du Maroilles
Le Maroilles passe à table
Le Maroilles prend la pose
Le Maroilles s'étiquette
Voir aussi...



Commentaires

    Je le verrais bien dans une flamiche ce beau Maroilles!

    Posté par Flo Bretzel, 11 mars 2008 à 20:54
  • Merci pour ces infos! J'apprécie beaucoup ce fromage!

    Posté par Audrey, 08 novembre 2009 à 10:40

Poster un commentaire